Des nombreux produits alimentaires contiennent des ingrédients cachés. Certains se disent sains, mais ne le sont pas. Comment traquer ces aliments faux-amis ? Quelles solutions professionnelles pour des recettes plus équilibrées ? Youmeal fait le point.

Il y a du sucre dans le jambon. Et le surimi ou les galettes de riz ne sont pas de produits lights. Le curcuma ne guérit pas le cancer. Faux-amis et fausses allégations dans l’alimentaire sont légion. Professionnels de la restauration, on vous apprend à les connaître, les traquer et trouver des alternatives (vraiment) plus saines pour équilibrer vos recettes.

Ces aliments faux-amis d’une alimentation saine, vous les connaissez ?

Les aliments faux-amis, ce sont tous ces produits qui se disent bons pour la santé mais qui ne le sont pas. Certains aliments seraient soit-disant minceur, ou à privilégier par les sportifs ou anticancéreux. En réalité, cela n’est pas aussi simple.

Les faux amis de l’alimentation saine sont les fausses idées qui circulent sur les bienfaits de certains aliments et ceux qui contiennent des ingrédients cachés. Illustration :

  • les yaourts, amis d’une alimentation santé ? Oui, s’ils sont nature. Dès qu’ils sont fruités (ou plutôt sucrés et aromatisés), leur valeur calorique explose.
  • les boissons lights, alliées pour arrêter le sucre ? Non, ces boissons suscitent à la fois l’envie de sucre et contiennent des édulcorants. Un composé chimique dont on ignore les effets à long terme.
  • les jus de fruits industriels, complices de votre souci de consommer plus de fruits ? Pas vraiment. Même sans sucre ajouté, ils sont fabriqués à base de concentrés de jus de fruits. Et donc trop riches en fructose.
  • les produits laitiers, un indispensable pour les sportifs et pour plus de calcium ? Encore faut-il les tolérer. D’autres sources de calcium existent et trop de calcium est néfaste.

Il y a aussi des modes : certains aliments sont dits anticancéreux alors que rien n’a été prouvé ou que leur surconsommation pourrait être dangereuse. On pense aux antioxydants, curcuma et autres ingrédients mis en avant comme préventifs du cancer. Attention à certains effets secondaires. Là aussi, on peut parler d’aliments faux-amis !

Ingrédients cachés, ennemis d’une alimentation saine

Quand on évoque les aliments faux-amis, ennemis de notre santé, on pense aux additifs alimentaires. Évidemment, ils sont loin d’être nos amis. Mais il existe un autre ingrédient ennemi de notre santé fort décrié : le sucre. Son côté pernicieux c’est qu’il se cache dans une grande majorité d’aliments industriels. De la lasagne en barquette à la conserve de haricots rouges.

Or, l‘OMS recommande de ne pas dépasser 25 grammes de sucre par jour. Car ses effets sur la santé sont aussi néfastes qu’une alimentation trop grasse. Il entraîne diabète, hypertension, des soucis cardiaques ou accidents vasculaires cérébraux. Sans compter que « le cancer se nourrit de sucre« .

En fait, toute personne qui prend le temps de lire les étiquettes des aliments transformés le constate : le sucre est omniprésent. Et il se camoufle derrière de nombreuses appellations : fructose, glucose, dextrose, maltose…

Mais il n’y a pas que le sucre. La liste des ingrédients cachés est longue : cela va des dérivés animaliers aux produits chimiques les plus toxiques comme l’arsenic, de l’antigel, du détergent… en passant par les antibiotiques. Autant savoir.

A qui se fier pour une alimentation saine ?

Consommateur et restaurateurs devraient idéalement connaître la diététique et son évolution. Et, surtout, apprendre à se méfier des allégations marketing alléchantes. Mais ce n’est pas si simple.

Le premier grand principe de base reste donc de varier son alimentation. Manger un peu de tout et de tout un peu. Varier les poisons, comme diraient certains.

Ensuite, bien manger va de pair avec cuisiner soi-même avec des produits bruts, non transformés. Dans le fait-maison, il n’y a rien de caché. Les grands restaurants dignes de ce nom préfèrent proposer moins de plats à la carte, mais du fait-maison.

Les professionnels de la restauration peuvent donc jouer un rôle positif dans le mieux manger et la traque aux aliments faux-amis. Il leur revient de choisir des aliments plus variés pour une composition nutritionnelle plus équilibrée et d’apporter une meilleure information au consommateur. Jouer ce rôle d’éducateur diététique, pourquoi pas ?

Une meilleure donnée alimentaire, plus d’information consommateur

Pour proposer à vos clients des préparations moins sucrées, moins grasses et réellement allégées, la solution passe par :

Car oui, en plus de proposer des plats mitonnés avec des produits sains, restaurateurs et autres professionnels de l’alimentaire, vous avez un rôle à jouer dans la communication au client. Votre valeur ajoutée est précisément celle-là : aider le consommateur à faire des choix raisonnés et à déconstruire ses idées reçues.

Youmeal, c’est une solution tout-en-un pour élaborer des recettes à haute valeur nutritionnelle. En restauration collective, ehpad, cantines ou pour votre restaurant, le logiciel Youmeal calcule l’équilibre alimentaire des menus. Et, en plus, leur impact environnemental. Une démo ? Une question ? Contactez-nous.